Le préfet…..au centre social de Plédran

24 juillet 2015

Le samedi 11 juillet dernier, le préfet des Côtes d’Armor, Pierre Lambert, accompagné de plusieurs élus du département dont Michel Morin Vice-Président du Conseil Régional, Michel Lesage, Député, Bruno Joncour, Maire de St Brieuc et Président de St Brieuc Agglo, a été reçu par le maire et les élus de Plédran .

Parmi les invités, l’équipe du centre social de Plédran « Mosaik » à laquelle je me suis associée avec plaisir .

Dans un premier temps, direction le quartier des Coteaux pour la présentation par les représentants de Côtes d’Armor Habitat du  projet de requalification urbaine, débuté en 2005 dans un objectif de développement durable et de mixité sociale. Fruit d’une volonté forte de la commune de Plédran et d’un multi-partenariat réussi , le projet rentre dans sa dernière phase.

En effet, après la démolition complète des logements, construits dans les années 60 et la reconstruction de logements individuels sociaux et privés, le quartier retrouve un nouveau visage et les habitants apprécient pleinement leur nouvel environnement.



L’étape suivante nous mène aux jardins familiaux implantés dans ce même quartier depuis 1984,un projet porté par le Centre social. Sous la conduite de Michelle Chevalier et Michel Leroux ,jardiniers investis dans le projet ,nous visitons les 25 parcelles parfaitement entretenues et luxuriantes en cette saison, la mare pédagogique et la parcelle réservée aux enfants de l’école voisine dans le cadre des TAP .C’est l’occasion d’échanger  avec les jardiniers sur le fonctionnement ,l’évolution  et la vie collective et particulièrement de nous initier à la culture de la courgette portugaise.

prefet1

Ensuite  direction centre -ville de Plédran, pour la dernière étape qui se tient au centre social :visite des locaux et présentation du projet par Eric Chapelier et Béatrice Morous  les  co- présidents du centre et par Emmanuel Charlet le Directeur. C’est l’occasion d’évoquer la phase de transition structurelle que vit le centre actuellement, transition de la gestion directe CAF vers une gestion associative qu’accompagne la FCSB, l’occasion de parler de l’évolution du centre depuis son transfert du quartier des Coteaux vers le centre de Plédran avec un afflux d’adhérents (ce matin là d’ailleurs un car complet est parti pour une journée de loisirs à « La récré des 3 curés) .

prefet3

Le dernier temps de la matinée est consacré à la présentation par le maire de PLédran, Stéphane Briend du projet de rénovation du quartier des écoles où nous nous trouvons.

C’est autour d’un verre que se termine cette matinée qui s’est déroulée en toute simplicité ,sans protocole  pesant. Les différentes étapes ont été suivies avec attention par le Préfet et les élus présents  et les administrateurs de Mosaik  n’étaient pas peu fiers de la place qui a été donnée au centre social et de l’intérêt qui a été porté aux divers projets évoqués.

 

Françoise Garzuel

 

 


Le Centre Social Éveil invente l’Assemblée Générale itinérante

10 juillet 2015

Le centre social intercommunal EVEIL a tenu samedi 25 avril au matin son assemblée générale. Cette édition qui marquait les 10 ans du projet centre social avait une forme plutôt originale : les participants ont été invité à un « voyage » en car tout autour du territoire du centre social. Ainsi au départ de Caden, après un accueil café et le rapport moral de la présidente, le car s’est rendu successivement à Malansac, Saint Gravé, Pluherlin et Limerzel avant de revenir à Caden pour un apéro concert avec le groupe Combo.DSC_0370
Dans son introduction, Pascale de Wulf la présidente a évoqué principalement la notion d’intercommunalité, la place de l’association dans la réforme des rythmes scolaires, la continuité du développement des actions pour répondre aux besoins des habitants malgré la tendance à la baisse des aides publiques, la volonté de mieux communiquer (nouveaux site internet) et de développer le bénévolat et la participation des habitants dans le fonctionnement du centre social et enfin l’anniversaire du centre social qui sera marqué par différents événements tout au long de l’année.
DSC_0384

A chaque étape et durant les trajets entre les communes , les bilans financiers et bilan d’activités ont été présentés avec des méthodes originales et interactives ; des support multimédia et surtout des rencontres et des témoignages. Ainsi dans le bourg de Saint Gravé des jeunes et des élus ont présenté leur démarche commune accompagné par EVEIL pour favoriser la place et la participation des jeunes dans la vie communale. A Pluherlin des jeunes adultes, ont témoigné de leur parcours de formation au sein de l’association (formation BAFA pour être animateur saisonnier ou formation professionnelle d’animateur) qui fait généralement suite à un parcours de jeunes participant aux activités de l’association ou investis dans des projets collectifs. Les actions famille notamment la bourse aux vêtements et les vacances famille ont été mises en valeur.
A travers cette forme innovante l’objectif du centre était de remettre l’accent sur la dimension, intercommunale avec sa richesse mais aussi la complexité que cela peut engendrer de travailler à cette échelle (temps, déplacement, difficulté à fédérer…). Ce trajet mets aussi en évidence le quotidien des salariés du centre social qui se déplace tous les jours tant pour les activités que pour rencontrer les élus , les partenaires… Nous voulions aussi étonner, faire parler, faire passer le message qu’une AG ce n’est pas forcement quelque chose de fastidieux ou d’ennuyeux, que c’est un bon moment à passer ensemble pour échanger, donner son avis et parler de projets.DSC_0347
Un peu décu par la participation qui reste faible, nous en retirons cependant plein de points interessant. La contrainte de l’espace et du temps nous a imposé de faire preuve d’imagination et de concision dans notre présentation. Ainsi le contenu, tout en restant conforme aux obligations formelles d’une AG, étaient beaucoup plus « digeste » pour les participants, « on entend moins de choses mais on en retient plus » a témoigné une participante. Nous avons aussi misé dans le rapport d’activité sur les témoignages et le ressenti et non sur les présentation d’activités, ce qui mets en avant un coté plus humains qui touche directement les personnes.
Enfin nous avons pu constater que le lieu plus « intime » (un car) qu’une grande salle a permis aux participants de s’exprimer très facilement : chaque présentation donnait lieu à un échange, les participants complétaient les apports.

Après cette belle expérience, il nous reste à trouver une idée pour l’année prochaine !!

Valérie PAQUET

Pour contacter le Centre Social Eveil de Caden :

Par téléphone au 02.97.66.24.63 ou par mail à l’adresse eveil.direction@orange.fr


La commission Inclusion réunie au Centre Social des Abeilles

2 juillet 2015

Le premier « 10 / 13 de l’inclusion » à Quimper a rassemblé une vingtaine de participants, professionnels ou bénévoles, du réseau des centres sociaux ou de partenaires de la FCSB. Pour tenir compte de l’origine des structures inscrites à cette commission (Guilers / Le Relecq / Plouzané / Les abeilles / Ergué / Rosporden / L’escale Brizeux…), les rencontres sont pour le moment organisées sur un lieu central, à savoir Quimper.
Un regroupement régional avait été prévu en décembre dernier. Devant le peu d’inscription, il avait été annulé. Le groupe a alors souhaité proposer une nouvelle forme de rencontre pour poursuivre ensemble la réflexion sur le sujet. Rassembler professionnels et bénévoles du réseau, un mardi de 10h à 13h, choisir un thème, inviter des centres ou des partenaires à venir témoigner … et apporter le pique-nique pour poursuivre les échanges.

PHOTO

Pour ce premier rendez-vous, il a été décidé le thème « accueillir tous les enfants au centre social ». Animée par Cyrille Thévenart, la matinée a permis de mettre en avant plusieurs expériences sur la question.
Sabrina LeLez (responsable du pôle enfance jeunesse de Plouescat) et René Moullec (directeur d’EPAL) ont présenté leur action en matière d’accueil d’enfants différents dans les structures périscolaires et de loisirs sur le territoire de Plouescat. « Le diagnostic de départ mettait en avant que 42 enfants différents du territoire ne fréquentaient aucune structures de loisirs. A ce jour, une vingtaine de familles est concernée par ce projet. Certains parents font même ¾ d’h de route pour amener leurs enfants »
Ce projet repose sur des éléments essentiels : Repenser la notion d’accueil / Afficher une réelle volonté de mixité valide et non valide / Former les équipes. « Un travail important est réalisé pour tenir compte de l’individualité dans le collectif. L’inclusion, pour nous, c’est réfléchir le projet pour tous les enfants » .Chaque enfant fréquentant l’ALSH est accueilli avec ses parents. Un temps d’échange permet de présenter le fonctionnement du centre mais également de repérer les besoins de chaque enfant. Un livret d’accueil est alors remis à la famille. Un espace famille est ensuite proposé pour faire une réelle place aux parents dans la structure…

« Ce projet est soutenu par 3 des 6 communes du territoire à hauteur de 1€ / habitant ».

Cyrille Thévenart et Eric Evano ont ensuite présenté l’expérience du Centre social Escale Brizeux à Lorient. Là aussi, une réelle volonté d’accueillir la différence. Cette notion est pleinement intégrée au projet social de la structure et cela depuis maintenant plusieurs années. Après avoir effacé les peurs légitimes de certains administrateurs (en terme de responsabilité mais aussi de financements), l’association (en lien avec le pôle ressources handicap 56) a formé l’équipe, proposé des cafés pédagogiques, croisé la réflexion des différents secteurs du centre social. « Aujourd’hui, nous avons signé une charte d’engagement pour l’accueil des enfants en situation de handicap dans les accueils collectifs de mineurs qui précise l’engagement de chaque partenaire (les institutions, les techniciens et les organisateurs d’ACM) ». L’escale Brizeux s’appuie également sur un autre outil : Le protocole d’accueil individualisé. « Ce document permet de définir les aménagements nécessaires pour accueillir l’enfant dans les meilleurs conditions pour lui et le groupe, et les conduites à tenir en cas d’urgence. Il est important d’adapter le protocole, à chaque situation selon la différence, la déficience, l’incapacité, ou encore la pathologie »

 

IMAGE BLOG

Le 10 / 13 de l’inclusion s’est terminé autour d’un jeu, animé par Hélène Le juge (des CEMEA et du pôle ressource Handicap 56)… On ne dira pas quel équipe à gagné, car l’essentiel était avant tout d’enrichir ses connaissances, de modifier ses propres représentations… et de poursuivre les échanges à travers les questions posées.
Prochain 10 / 13 de l’inclusion à l’espace associatif de Quimper. Cette rencontre animée par Alain Le Doaré permettra d’échanger sur « l’accompagnement de l’adulte en situation de handicap sur des fonctions de bénévolat ».


Aller à la barre d’outils